Maestris beauté

Les cours d’art dans nos formations beauté

art beaute

À Maestris Beauté, nous incluons, au sein des formations Bac Pro Esthétique Cosmétique et CAP Esthétique Cosmétique des cours d’art, et plus spécifiquement de dessin. On vous explique pourquoi.

L’art, une discipline formatrice

L’épreuve d’art au sein de nos formations beauté, nous la considérons comme professionnelle et formatrice. Elle consiste à proposer des projets de maquillage, essentiellement, pour des grandes occasions : salons, coupe du monde de foot, défilés, etc.

L’objectif pour nos étudiantes, c’est de s’imprégner, à travers une documentation qui leur est donnée, de l’univers choisi pour travailler sur le projet. Evidemment, pour coller avec le monde du travail, des contraintes sont fixées et il leur faut y répondre le mieux possible, avec des sanctions lorsque les étudiants s’éloignent des consignes.

Cela leur permet de répondre précisément à une demande, comme dans la vie active, et de notre côté, en tant que formateurs, nous pouvons juger de la capacité des élèves à entendre et assimiler la demande d’un commanditaire en faisant abstraction de leurs goûts propres. Et l’exercice n’est pas facile !

Travaux d’élèves

Les travaux d’élèves que l’on vous présente correspondent à un premier sujet, ici sur le thème des textures. La thématique est dans l’air du temps, et plus particulièrement si l’on considère les modèles du prêt–à-porter s’inspirant des fourrures animales.

L’exercice a été précédé d’un travail sur les techniques de base : modelé du visage, dégradé, etc. Pour ce premier sujet aucune contrainte n’était fixée. Il revenait à la charge des élèves de se documenter et de proposer une composition adaptée au volume du visage.

cours art beaute dessin
cours art beaute dessin
cours art beaute dessin
cours art beaute dessin
cours art beaute dessin
cours art beaute dessin
cours art beaute dessin

Les cours d’art : une épreuve à l’examen final ?

L’épreuve du baccalauréat n’est pas spécifique au bac esthétique-cosmétique. Elle propose l’analyse d’une documentation tournant autour des thèmes du design d’objet ou de la communication visuelle de l’entreprise. Le dessin devient informatif et il s’agit de proposer une ébauche susceptible d’être réalisable.

Dans certains exemples proposés, on voit par exemple que l’analyse portait sur la nature comme source d’inspiration à travers « l’art nouveau » ou le design contemporain, les élèves devant ensuite faire une proposition graphique qui concilie préoccupations technique et esthétique.

La dernière réforme du BTS a fait la part belle à la communication visuelle. Aussi, l’analyse est essentiellement textuelle et le dessin schématique ou illustratif. Schématique lorsqu’il s’agit de proposer la composition d’un visuel, l’organisation d’une vitrine ou d’un stand au salon. Illustratif quand il appuie le propos lors de l’analyse de la communication visuelle d’une marque.