Maestris beauté

Noémie VIALLET – BTS Métiers esthétique cosmétique parfumerie – Promo 2014

BTS métiers de esthétique cosmétique parfumerie maestris beauté

Noémie, racontez-nous votre parcours scolaire s’il vous plait ?

Bien sûr ! J’ai obtenu eu mon BTS Métiers de l’esthétique cosmétique parfumerie avec mention en 2014.
J’avais passé et obtenu également le CAP pendant la 1re année du BTS.

Ensuite j’ai continué mes études avec un Bachelor à la CCI de Lyon « responsable de développement commercial secteur parfumerie parapharmacie » en alternance chez Lancôme à Paris pendant 1 an.

Apparemment, après vos études, vous avez eu une riche expérience professionnelle !

Effectivement ! Après mes études je suis restée à Paris.
J’ai travaillé au Printemps Haussmann pour les parfums de niche (en stand) : Creed et Diptyque. Puis j’ai été Responsable Boutique Durance à Montmartre. Enfin je suis revenue dans la région Rhône-Alpes il y a 2 ans.

Depuis je travaille pour Hermès à la Division Parfums. J’ai été formatrice et coordinatrice commerciale, au Siège à Pantin. Actuellement je suis Chef de Secteur sur l’Alsace et la région Rhône-Alpes. Je gère 250 parfumeries en étant la représentante/commerciale et 3 boutiques Hermès.

Que retenez-vous de vos années Maestris Beauté à Valence ?

Maestris m’a appris beaucoup de choses

Ce qui me sert actuellement dans mon métier, ce sont les cours de Pratique (soins, maquillage …) et le côté technique du BTS

Dans la vente je suis aidée par la bio-cosmeto qui sont d’excellents arguments et preuves de connaissances.

Les études de marketing que nous avions m’ont aussi beaucoup aidé à comprendre le marché actuel.

L’anglais a été un atout lorsque j’ai vécu à Paris car la clientèle était majoritairement américaine.

Et enfin, chacune des matières enseignées a mis sa pierre à l’édifice de ma propre construction professionnelle.

En conclusion ?

Je retiendrai surtout que Maestris Beauté reste une école familiale, avec une envie de porter l’élève vers la réussite.
Une école où l’on peut s’épanouir et où nous sommes toujours soutenus !

Merci Noémie pour votre témoignage et bonne continuation !